Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Abecedarium fle
  • : abecedarium-didact-f.l.e est un espace pour enseignants des collèges.En f.l.e tout a été dit mais beaucoup reste à faire.Traduire les pensées des grands éducateurs en pratiquesréelles,susceptibles d'être comprises de tous.
  • Contact

Profil

  • eikinssoft
  • Prof.au collège de f.l.e depuis plus de 30 ans .Actuellement,je travaille sur un projet de classification des graphies de la langue française d'un autre point de vue que celui de la phonétique.Ceci permettra aux apprenants une meilleure compréhension des vari

Texte Libre

Recherche

Archives

23 février 2009 1 23 /02 /février /2009 23:11

1)                           Une pluie violente avait raviné les chemins .

 

Quand le COD est un nom , il se trouve généralement après le participe passé  , ne s’accord pas avec le COD.

 

2)  Les ouvriers les ont réparés .            (les = les chemins)

 

 

Quand le  COD est un pronom , il se trouve généralement avant le participe, le participe s’accorde avec ce pronom

 

3)                       Il m’a rendu tous les services qu’il a pu .

 

-         Avec certains verbes comme dû , pu , su , voulu , COD peut dépendre d’un infinitif (sous-entendu) . le participe passé  ne s’accorde pas .

 

 Exemple : Il m’a rendu tous les services qu’il a pu me rendre . (invariable )

 

4 )                       a- Sa joie fut moins grande qu’on ne l’aurait cru .

                            b- Il m’a montré ses livres , mais il ne m’en a pas prêté .

 

Quand le COD est le pronom neutre( l’ , le  ) ou le pronom (en) , le participe ne s’accorde pas  (invariable ) .

 

5)                  a- Braves soldats ! nous les avons vus partir plein de joie et d’espérance .

                     b- Braves soldats ! nous les avons vu partir plein de joie et d’espérance .

 

Quand le participe passé est suivi d’un infinitif , s’il a un COD placé avant lui , il peut : a-  s’accorder avec le COD .                  b-  rester sans accord .

 

6)                                      Quels beaux arbres ! nous les avons vu arracher .

 

Quand le COD n’est pas propre au participe , il ne s’accorde pas avec le COD ,le pronom ( les) représente (arbres) est COD du verbe (arracher) et non de (avons vu) .

 

7)                                           a-     Vos livres m’ont bien servi .

                         b-Cette brave femme  nous a servi pendant dix ans  .                                                         

Dans le 1er exemple , ( m’)  est COI : ils ont servi à moi : le participe ne s’accorde pas .

Dans le 2e  exemple le pronom (nous) est COD : elle a servi nous , donc le participe s’accorde avec le COD .

 

8)                          a-   C’est cent kilogrammes que la caisse a pesé ?

                              b-  Cinq euros , ce livre ! il ne les a jamais valu .

Les participes pesé , valu employés au sens propre , sont intransitifs . Leurs compléments expriment dans ce cas : le poids , le prix  et non  le COD . Le participe passé ne s’accorde pas .

 

9)                              a-  Il regrette  les peines que cette affaire lui  a value

                                  b- Vos raisons , je les ai pesées .

 

Dans ces exemples , valoir (causer, procurer) et peser (apprécier) sont employés au sens figuré (transitif) :le participe passé s’accorde avec le COD.

 

 

10)        a- Quels orages nous avons essuyés ! que de dommages nous avons subi!

              b – Combien de mètres d’étoffe avez-vous achetés ?

 

Dans les phrases exclamatives ou interrogatives commençant par  quel , que de , combien de suivis  du COD , le participe passé s’accorde  avec le (COD).

 

                                    

 

 

                                  VERBES IMPERSONNELS

 

11)  Vous souvenez-vous du froid qu’il a fait et de la neige qu’il y a eu en janvier dernier ?

 

Le participe passé des verbes impersonnels employés avec l’auxiliaire  avoir ne s’accorde pas (invariable) , parce que ces verbes n’ont jamais de COD .

 

 

                                   VERBES PRONOMINAUX

 

12) a- Ils se sont lavés . b- Ils se sont lavé . c- Il a perdu la montre qu’in s’était achetée .

 

Dans les verbes pronominaux réfléchis ou réciproques , le participe passé s’accorde avec le COD , quand ce COD est placé avant le participe .

 

 

13)                           Je ne sais pas de quelle affaire ils se sont parlé .

 

 

 Si le verbe réfléchi n’a pas de COD  le participe ne s’accorde pas

 

             14)                        L’hirondelle s’est emparée de nos demeures .

 

Dans les verbes pronominaux non réfléchis ni réciproques , le participe passé s’accorde avec le sujet .

 

15)            Les droits qu’il s’est arrogés me paraissent excessifs .

 

Le verbe s’arroger  a un COD donc son participe passé s’accorde avec le COD.

 

16)Elles n’ont jamais douté de votre parole . Elles ne se sont jamais doutées de cette ruse .

 

Douter est  un de ces verbes qui changent de signification en passant de la forme active à la forme pronominale . Quand  on le  conjugue à la forme pronominale , il n’a pas le sens réfléchi ,son participe passé s’accorde  avec le sujet .

 

 

                                        REMARQUE

 

Un certains nombres de verbes transitifs indirects ,qui peuvent s’employer à la forme pronominale ont leur participe passé invariable(ne s’accorde pas . ce sont :

 

 se plaire , se déplaire , se complaire , se rire , se sourire , se convenir , se nuire , se parler , se ressembler , se succéder , se suffire .

.

 

           Exemple : Elles se sont plu , déplu , convenu , …

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by eikinssoft - dans fle
commenter cet article
20 février 2009 5 20 /02 /février /2009 21:19

Les conjonctions de subordination servent à unir deux propositions d’une même phrase qui ne sont ni de même nature ni de même fonction et entre lesquelles elles établissent un rapport de dépendance .

 

La proposition introduite par la conjonction de subordination est dite proposition subordonnée ; elle remplit , d’une manière générale, la fonction  soit de complément d’objet ,

Soit de complément de circonstanciel du verbe de l’autre proposition dite proposition principale .

 

Les conjonctions de subordination se présentent sous la forme soit de simples mots  , soit de groupes de mots appelés locutions conjonctives :

 

 1--Simples mots : que ,  si , quand , comme ,…

 

 2- Locutions conjonctives : parce que , si bien que , afin que , de sorte que , …..

 

Les conjonctions de subordination  introduisant les propositions  compléments circonstanciels sont de sept espèces , selon qu’elles expriment :

 

1- la cause, 2- la conséquence , 3- le but , 4-le temps , 5- la condition ,  6- la comparaison , 7-la concession .

 

Exemple :

 

1-Puisqu’il y a des malades , il faut des médecins . ( proposition subordonnée  circonstancielle de cause )

2- Il ment toujours de sorte qu’on ne le croit pas .   (proposition subordonnée circonstancielle de conséquence)

3- Quand les chats n’y sont plus , les souris dansent . (proposition subordonnée circonstancielle de temps)

4-Travaillons tous, pour que le pays renaisse .         (proposition subordonnée circonstancielle de but )

5- Il est reparti , comme il est venu .                           (proposition subordonnée circonstancielle de comparaison )

6- Si tu veux la paix , pratique la justice .                 (proposition subordonnée circonstancielle de condition )

7-Quoiqu’il soit riche , il n’est pas heureux .            (proposition subordonnée circonstancielle de concession )

 

Les conjonctions de subordination les plus fréquentes sont :

 

 

Idées exprimées

Conjonctions de subordination

1

cause

Parce que, comme , puisque , vu que , du moment que , attendu que , sous prétexte que,...

2

conséquence

de façon que, de manière que , de sorte que, au point que , si bien que , tellement que ,...

3

temps

Quant , lorsque , comme , aussitôt que , dès que , avant que , pendant que , tant que , tandis que , après que , en même temps que , depuis que , jusqu’à ce que , en attendant que

4

but

Pour que , afin que , de peur que

5

comparaison

Comme , de même que , ainsi que , à mesure que , selon que , suivant que ,comme si 

6

condition

Si , à condition que , pourvu que , à moins que , soit que ..., soit que…. , au cas où ,en cas que

7

concession

Bien que , quoique , quelque(bon)que , si(bon)que , pour(bon)que , tout (bon)que,   encore que , alors que , tandis que , même si , quand même

 

 

La conjonction de subordination    introduisant  une   proposition  complément d’objet est toujours  que :

 

- Nul n’ignore que la terre est ronde . 2- Je me réjouis qu’il soit guéri .

 

 

Remarques 

 

1-Ne pas confondre entre que conjonction de subordination  avec :

  a- Le pronom relatif que :                 Voici le dernier livre que j’ai lu .

  b- Le pronom interrogatif  que :      Que me conseillez-vous de lire ?

  c- L’adverbe de quantité que :         Que de monde sur l’avenue !

  d- Adverbe exclamatif    que :          Que vous êtes joli ?  (sens de combien )

  

 

2- La conjonction parce que (en deux mots) , qui exprime la cause , ne doit pas être confondue avec par ce que

(en trois mots  c-à-d.  au moyen de ce que ) :

                          Par ce que tu me dis, je comprends ce que tu feras.

 

3- La conjonction quoique , qui exprime la concession (l’opposition) , ne doit pas être confondue avec le pronom  quoi que

     ( c-à-d. quelque chose que ) : Quoi qu’on fasse , on n’est toujours critiqué .

 

3- La conjonction  quand , qui exprime le temps ne doit pas être confondue avec :

 

a-    L’adverbe interrogatif quand :              Quand viendrez-vous le voir ?

b-     La préposition quant à :                        Quant à moi , je ne puis sortir .

 

4- La conjonction comme qui exprime la cause peut exprimer :

                           a- la comparaison :          Comme la vie est belle , aimons-là !

 

   Elle ne doit pas être  confondue avec l’adverbe  comme qui exprime :

                         a-    La quantité :               Comme il est généreux !

                         b-    La manière :               Comme il me traite !

 

5- La conjonction si, qui exprime la condition , ne doit pas être confondue avec :

                     a- L’adverbe d’affirmation si : - Ne viendrez-vous pas ?   - Si .

                    b – L’adverbe de quantité si :  Il n’est pas si content .

                    c- L’adverbe  d’interrogation si :  Dites-moi si vous viendrez .

 

 

 

 

Repost 0
Published by eikinssoft - dans éducation fle
commenter cet article
10 février 2009 2 10 /02 /février /2009 22:05


Comme un arbre , le mot se développe à partir d'une racine et pousse des rameaux qui évoluent jusqu'à sa mort .
De cette racine  pousse un tronc qui donne naissance à des branches . La racine d'un mots au cours des âges , 
a donné naissance à des radicaux divers . De " scribere , scriptum " racines latines sont nés " écri- , scri- " racines françaises .

1 - La racine est l'élément primitif  d'un mot, la syllabe qui exprime l'idée originelle(étymon)  ainsi dans :
     a - terr-ain la syllabe "terr-" est racine , "fruit" est ( un mot racine) ,la racine ,( le radical ) de "fruit-ier"
          ici le mot n'a  qu'une seule racine et un seul radical donc ils se confondent :racine = radical .
     b-  manuscrit ,  les syllabes "manus-" et  "scri-" sont deux racines latines (étymon) .
          Elle se distingue par sa forme abstraite et sert de base pour représenter les radicaux .

2 - Le radical est  la forme prise par la racine au cours de son évolution ,il exprime l'idée essentielle du mot .
      C'est la partie d'un mot qui sert  à former d'autres mots :
      a - Dans observation , inobservable , observatoire , inobservation ,.....  - observ -  est le radical
      b - Dans fin-ir ,  "fin-"   est à la fois la racine et le radical  , mais dans "définissons" , "dé-fin-iss- " fin est la racine,
      définiss- est le radical auquel on ajoute la terminaison "-ons" pour marquer la 1ère personne du pluriel ,...

 

 

3- Le préfixe est une particule (syllabe) qui se place devant  le radical en se soudant à lui. Le mot ainsi formé par adjonction  d’un préfixe s’appelle un mot composé .

 

a-     Si devant le mot(adjectif) actif je place le préfixe in , j’obtiens l’adjectif composé inactif .

b-     Si devant le verbe dire je place le préfixe re , j’obtiens le verbe composé redire .

 

 

4-Le suffixe est une particule spéciale qui se place après un mot appelé radical en se soudant à lui .Le mot ainsi formé par adjonction de suffixe s’appelle mot dérivé .Le suffixe n’a pas d’existence indépendante ; il ne vit qu’avec le mot auquel il est soudé .

 

5- La famille de mots est l’ensemble des dérivés , composés, ou composés dérivés qui se rattachent à un même radical .

 

6- Exemple de familles  de mots

 

Ecrire ( du latin scribere , scriptum) . Radical : 1-écri,  2-scri

 

écrit , écriture, écrivain, écriteau , décrire , récrire, scribe, conscrit, conscription, circonscrire,

circonscription,  descriptif, description , inscrire, inscription, manuscrit,  prescrire, prescription,

proscrire, proscription, proscrit, souscrire, souscription, transcrire, transcription,…

 

Lire(du latin legere, lectum) . Radical : 1-li   2-lig  3-lect

 

 relire, élire, réélire, lisible, illisible, lisiblement , lisibilité, intelligent, intelligence, intelligemment, intelligible, inintelligence, mésintelligence, éligible, élite, élu, négliger,

négligent, collection, collecte, collectif, collège, collégien, collégial, légion, légionnaire,

lecteur, leçon, légende, légendaire, élégance, élégamment, intellect, intellectuel, sélection, recueil, sacrilège, ……

 

Main(du latin manus) .Radical : 1- main,  2-man, 3- men

 

maintenir, mainlevée, mainmise, maintenant, maintien, manier, maniable, maniement, manipuler, manipulation, remanier, manœuvrer, manuel, manuellement, manufacture, manutention, menotte, …..

 

Deux(du latin duos). Radical : 1-deux, 2-duo, 3-double, 4- dupl

 

deuxième, deuxièmement , duo, duel, duelliste, dualité, dualisme, double, doubler, doublement , doublon, doublure, dédoubler, dédoublement, redoubler, redoublement,

Duplicata, duplicité, ….

 




Repost 0
Published by eikinssoft - dans fle
commenter cet article
19 décembre 2008 5 19 /12 /décembre /2008 13:36
     L'analyse des mots nous apprend à décomposer une phrase , c'est-à-dire à en considérer isolément les mots ou les propositions pour étudier la forme  , la nature et la fonction des mots , la nature et la fonction des propositions .

A - L'ANALYSE DES MOTS

L'analyse des mots sert à faire connaître la forme des mots et à indiquer leur fonction dans la phrase.

a- La forme des mots , c'est-à-dire s'ils sont : article, nom , adjectif, verbe , pronom , adverbe , préposition , conjonction de coordination , conjonction de subordinatiion , interjection .

b- Le genre et le nombre

1-Le genre , c'est-à-dire s'il est nom masculin ou féminin Le nombre veut dire s'il  indique une personne,une chose, une idée ( le singulier) , ou il  indique des personnes , des objets , des idées (le pluriel )

B- Comment analyser les mots qui forment la phrase

1- Article [ défini= élidé , contracté,se rapporte à( indiquer le nom qui le suit + le genre et le nombre)]
2- Article [indéfini , se rapporte à (indique le qui le suit +genre et nombre)] .
3- Article [ partitif, se rapporte à( indiquer le nom, qui le suit +genre et nombre)] .

ex1. Les leçons. Les: aticle défini, se rapporte à leçons féminin pluriel .
ex2. Des devoirs . Des : article indéfini, se rapporte à devoirs, masculin pluriel .

2- Le nom [ commun, propre, comptable , non comptable , son genre et son nombre + fonction(sujet, COD , COI , complément d'un nom ,d'un adjectif , d'un pronom ,d'un adverbe ) , attribut,apposition , mis en apostrophe , complément circonstanciel de cause ,lieu , temps , but , manière , comparaison ,.....

ex1. Les élèves sortent  de l'école à seize heures.
         Les élèves : GNS (  élèves : nom commun masculin pluriel, sujet de sortent ) .
ex2. Il révise ses leçons. ses leçons: GN (C.O.D) , leçons: nom commun féminin pluriel COD de révisent .

3- a- Adjectifs [ adj. qualificatif épithète  ou  attribut (indiquer le nom , se rapporte à ...) + son genre et son nombre .
b-    adjectif numéral [ a1- adjectif numéral cardinal, a2- adjetif numéral ordinal, se rapporte à ...indiquer le nom 
           + le genre et le nombre .
c- adjectif [c1-démonstratif  ,-c2- possessif ,  -c3 -interrogatif , -c4-  indéfini , se rapporte à....indiquer le nom + le genre et le nombre .

ex1.                 Cet homme brave .  cet : adj. démonstratif , se rapporte à homme masculin singulier .
                                           brave: adj. qualificatif , épithète de homme , masculin singulier .
ex2                 Chaque élève         chaque : adj. indéfini , se rapporte à élève , masculin singulier .


4- Pronoms[ pronom  ( d1-personnel , d2- démonstratif , d3-possessif , d4- relatif , d5- interrogatif , d6- indéfini)
     indiquer la personne , le genre , le nombre  et la fonction -comme pour le nom- ]

ex.   1-Je lui donne un livre . 2-Ce que je vois est beau . 3- Qui vois-tu ? 
        4- Mon fils , on est heureux quand on n'a fait son devoir.

Je: pronom personnel , 1ère personne de singulier ,sujet de donne .
lui : pronom personnel , 3ème personne du singulier, COI de donne .
ce : pronom démonstratif , neutre singulier , sujet de est .
q
ue : pronom relatif  , neutre singulier , COD de  vois .
Qui : pronom interrogatif , singulier , COD de vois .
tu :    pronom personnel , 2ème personne du singulier , sujet de vois .
on :   pronom indéfini , masculin singulier , sujet de est 

5-Verbe [ indiquer sa forme : f1- forme active , f2 - forme passive , f3- forme pronominale , f4 - verbe impersonnel
               aussi indiquer le mode : m1-indicatif , m2- subjonctif , m3- conditionnel , m3- impératif , m4- impersonnel
               m5- mode infinitif( le verbe à l'infinitif  peut avoir la fonction : sujet , attribut ou complément .)
         
      Ne pas oublier d'indiquer  le groupe , le temps( présent , passé simple , imparfait  , passé...) + la personne.

ex.        1- Il obéit à son père . 2- Ils ont été récompensés . 3- Elle se promènera . 4- Il se plait à lire .

         1-  obéit : verbe obéir ( 2 ème groupe) , forme active, mode indicatif , temps présent , 3ème personne du sing.
        2-  ont été récompensés : verbe à la forme passive, mode indicatif , temps passé composé , 3ème pers. du pl.
        3-  (se) promènera : verbe à la forme pronominale , mode indicatif , temps futur simple , 3ème personne du sing.
        4-  lire : verbe à la forme active , mode infinitif , temps présent , COI de se plait .

6- adverbe ou locution adv. [ de quantité , de manière , de temps , .... modifie( verbe , adjectif , participe , autre adv.

ex.       1- Je me conduis bien .2- Il est plus fort . 3-Il parle très sérieusement . 4-Je pars sur-le-champs.

           1- bien : adverbe ,modifie conduis
           2- plus: adverbe, modifie fort 
          3- sérieusement : adverbe, modifie parle 
          4- sur -le-champs : locution adverbiale , modifie pars .
                
7- Préposition ou locution prépositive [ unit un mot à son complément , indique les deux mots unis

ex.     1- Il est prêt dès le matin . 2- Je marche le long de la rivière .

         1- dès : prépostion unit suis prêt et matin. 
         2- le long de : locution prépositive, unit marche et rivière .

8-     Conjonction ou locution conjonctive[ indiquer conj. de coordination ou conj. de subordination,elle unit les mots ou ( les propositions), indiquer les deux mots unis ou ( les deux propositions unies)

ex.       1- Lui et moi .    2- Il travaille , parce qu' il veut réussir .

            et : cojonction de coordination , unit  les pronoms lui    et     moi .
 parce que :  locution conjonctive de sub. , unit la proposition principale "Il travaille" à la subordonnée " il veut réussir"

8- Participe [ indiquer participe( présent , passé actif, passsif , employé -comme adj. sans auxilière- , apposition 
    indique le nom
ou le pronom , complément exprimant la manière -précédé de en-  indiquer le verbe, se rapporte à 
    indique le nom ou le pronom .

ex.    1- Il est tombé en courant .   2 - Mon père , allant  au marché .  3 - L'oiseau  , ayant fait son nid .

       1- courant : participe présent , complément de manière de est tombé .
       2- allant    :  participe présent , apposition à mon père .
       3- ayant fait : paticipe passé , apposition à l'oiseau .

9- Interjection ou loc. interjective

ex.              Ah !      Oh !    Eh bien !

                 Ah !    : interjection                        Oh ! : interjection         Eh bien ! : locution intejective 





 
Repost 0
Published by eikinssoft - dans fle
commenter cet article
18 août 2008 1 18 /08 /août /2008 22:25
Plan de la leçon


Contenu: La nominalisation verbale (radical+suffixe)
I-Formation de noms d'action à partir de verbes
II-Formation de noms d'agents 
à partir de verbes


Objectifs de la leçon : à la fin de de cette leçon, tu seras en mesure de former

            1- des noms d'actions à partir de verbes + les suffixes ation , age , ment
            2- des noms d'agents à partir de verbes + le suffixe "eur"

Durée :01 heure                               classe 5 ième 
supports: 1-didactiques : dictionnaires . matériels :néant


I- révision de la leçon précédente

Corpus à écrire au tableau :

1- Il observe les plantes .
2- L'observation des plantes .
3- Ils chargent un camion .
4- Le chargement d'une batterie .
5- J'ai oublié le chargeur de mon portable .
6- Tu allume le chauffage avec un allumeur .


(lecture des phrases par l'enseignant ou un élève )

II-Observez et réfléchissez sur le procédé de la formation des noms dans les phrases données

 ( interaction élèves enseignant)

Q1- Identifiez le verbe  de la phase n° 1 ( l'infinitif de ce verbe  ? )
Rs- Observe
Q2- Quel est le mot qui lui ressemble ds la phse. n° 2
Rs- Observation .
Q3- Quelle est la partie commune aux deux mots ? Relevez,identifiez,indiquez,.....le radical .
Rs- Le radical commun des deux mots est-
observ-
Q4- Quel est le suffixe que nous avons ajouté,additionné au radical pour obtenir le nom
observation ?
RS- Nous avons ajouté le suffixe -ation-( nous connaissons le verbe donc on peut former le
nom)
- Le nom féminin observation indique une action (siter qlqs actions )
Essayez avec les élèves de trouver le nom du procédé de la formation (nominalisation :exprime le résultat d'une action )
nom d'action = résultat de l'action .  nom d'agent = nom de la personne qui agit , fait l'action )

 
Schématisez au tableau : au fur et à mesure de la conceptualisation 
                                     
                                     observ +er (verbe )         observ + ation (nom d'action)
                                      allum + er (verbe)          allum +age (nom d'action )
                                      allum + er   ( verbe )        allum +eur  (nom d'agent )
                                      charge  + r  ( verbe )        charge + ment (nom d'action)

Dire aux élèves que les suffixes :ation , age ,ment (n.d'action )sont les plus fréquents et le suffixe 'eur " n. d'agent " . Faire allusion à l'existance d'autres suffixes : iste , ant ,ain, euse , ier , ien ,...

Synthèse :

           1- Je peux former des noms d'action à partir de verbes (d'action) en ajoutant (en additionnant)
au radical du verbe les suffixes : ation, age , ment .
            2- Je peux former  des noms d'agent à partir de verbes en ajoutant le suffixe" eur " .
           

III- Exercices oraux.
                          1- Utilise les suffixes :ation ,age , ment pour former des noms d'action à partir des verbes:
- circuler , étaler , reporter , former ,changer , nominaliser , voyager ,...

                          2- Utilise le suffixe "eur " pour former des noms d'agents à partir des verbes suivants :
-lire , acheter , vendre , inspecter , ...
                     (Les élèves peuvent s'aider des dictionnaires pour donner des exemples )


IV- Exercices d'application

                               1 -Complète les définitions pour former des noms d'action avec :ation , age , ment
a- L'action de fabriquer est la......
b- L'action de régler est le ...........
c- L'action d'opérer est  l'.........
d- L'action de changer est le.........

                                 2-Forme des noms d'agents(la personne qui fait l'action) utilise le suffixe "eur"  avec les verbes suivants: jouer , courir , lire , , buter ,  vaincre , ...


V- Correction collective et individuelle ( usage des couleurs pour repérer le radical et le suffixe )

VI- Travail à faire à la maison (pages et n° ) 




 


     
Repost 0
Published by eikinssoft - dans fle
commenter cet article
15 août 2008 5 15 /08 /août /2008 23:51

Plan de la leçon

1- Travail de compréhension :

a-de l'oral : analyse de la syntaxe de l'oral l'accent, l'intonation , la pause
b- de l'écrit: structure des types de phrases ,signes de ponctuation

Contenu: Les types de phrases    Durée: 1 heure   public: élèves de 5 ième

Objectifs: A la fin de cette leçon , l'élève devra être capable de:

-à l'oral :dire des phrases et respecter l'intonation
- à l'écrit : identifier les différents types de phrases
- repérer les signes de ponctuation à la fin des phrases.

I- Révision de la leçon précédente ( en fonction de ce qui a été fait)    5 à 8 mn



II- Mise en situation de corpus ( phrases ou petit paragraphe)

  1 - L'élève lit le texte
.
  2- Qui est absent , aujourdhui
?
  3- Ferme la porte .
  4- Oh ! un gâteau au chocolat !
  5- Ah ! ah ! c'est ennuyeux !
  6- Hè ! vous là-bas
!
  7- Prenez le train
.
  8- L'élève lit le txte
?
  9- Va-t-il à l'école ?

III- Observons et réfléchissons après lecture des phrases(interaction élèves---enseignant)

Q1- Combien de phases sont écrites , au tableau ?
 Rs- Huit phrases sont écrites , au tableau .
 Q2- Ces phrases commencent par une lettre majus... ou minus.... ?
Q3- Quels sont les signes de ponctuation qui terminent ces phrases ?
 Rs- ...le point, le point d'interrogation , le point d'exclamation,
 Rs-  La première phrase se termine par le point d'interrogation .la deux.....
        (toutes les réponses valables sont accéptées

  Procédez de même pour les autres phrases .

Q4- Qulles sont les phrases où l'on pose des questions ?
Rs- La phrase n° 2,n° 8
Q5- La phrase n° 2 commence par quel mot ?
Rs- Elle commence par (qui...?)
Q6- Pourquoi on a utilisé QUI dans cette phrase ?
Rs- Pour interroger....pour demander  les noms des élèves absents(es)....
 pour demander des informations, etc.
Q7- On appelle cette phrase ; une phrase déclarative ? phrase interrogative ? exclamative,.....?

Rs-Cette phrase est une phrase interrogative.On appelle cette phrase une phrase interro...
Q8- Et la phrase n° 8 est-elle une phrase interrogative ?
RS- oui. ..... La phrase 8 est une phrase interrogative.
Q9-Pourquoi....?
Rs- Parce qu'il ya le pt. (?) Elle se termine par le pt. d'interrogation.

Faites le même raisonnement pour identifier les autres types de phrases , en exécutant quelques actions pour exprimer le type imperatif par des élèves:(Ouvre la porte.Fermez les cahiers.Prenez vos stylos.etc) et exprimez les sentiments dans la phrase exclamative :joie, douleur, admiration,...)

Au fur et à mesure de la conceptualisation , l'enseignant schématise les définitions relatives à chaque type
de phrase au tableau :

A l'écrit comme à l'oral , je m'exprime avec quatre(04) types de phrases :

1-La phrase interrogative pour interroger, demander des informations et poser des questions .
2-La phrase déclarative pour donner des informations sur une idée, une chose,un fait courant .
3-La phrase exclamative pour exprimer mes sentiments réels de joie, d'admiration,de douleur ou la surprise...
4-La phrase imperative pour donner un ordre, un conseil à une personne .

III-Exercices oraux. Demandez aux élèves de donner des phrases avec l'intonation nécessaire à chaque type de phrase .Faire remarquer que l'intonation (montée de la voix est indiquée dans l'écrit par le pt. ? )

Demandez aux éièves de recopier sur les cahiers les notions déduites du tableau .

Exercice d'application ( contrôle )

Mets les signes de ponctuation puis indique le type de chaque phrase.

Le ciel est bleu
Ah  le ciel est bleu
Le ciel est bleu
Respecte tes parents
Quelle heure est-il
Je révise mes leçons, à la maison
Prenez vos cahiers
Oh j'ai un mal de tête

Correction collective et auto-correction (utiliser des couleurs différentes pour les signes de ponctuation)


Exercice à faire à la maison ( pages et numéros )





Repost 0
Published by eikinssoft - dans fle
commenter cet article
14 août 2008 4 14 /08 /août /2008 22:38

Dans la perspective de la pédagogie de la connaissance actuelle et ces courants contradictoires de transmission de savoir .Il est intéressant d'examiner comment l'enseignant cherche à explorer , à mesurer les motivations ,
à aider les élèves dans l'orientation de leurs actions et dans la détermination de leurs objectifs, à former des groupes de travail , etc.

L'enseignant , même s'il cherche à agir en animateur, a tendance à diriger l'ensemble des communications , à selectionner , à privilégier certains participants en les sollicitant davantage , en favorisant leurs interventions spontanées . Il ne désigne pas au hasard les élèves qui doivent répondre parmi ceux qui demandent la parole . S'il interroge un tel , c'est parce qu'il pense avoir une mauvaise réponse qui l'obligera de réctifier l'erreur qu' il ne fallait pas commettre .C'est aussi pour pouvoir donner la parole à celui qui possède la bonne réponse . Donc , il restreint généralement la possibilité de communiquer, pour ceux qui donneraient trop de réponses inappropriées car ils ralentiraient la progression de la leçon .

Parfois, il espère réduire l'anxiété de l'élève lent qui craint  une mauvaise appréciation et être l'objet des moqueries du groupe. Pour certains auteurs, l'interaction apparait la pièce maitresse d'un système formé sur l'appréciation et la selection .Pour d'autres  l'enseignant est un conseiller qui cherche avec les élèves,les élèves s'organisent pour une tâche demandent une aide à l'enseignant .  Le travail du groupe avec des élèves déficients est une fonction à plusieurs variables réelles dans le domaine de la pédagogie diffirenciée . Les obstacles à la communication  et la  compréhension du message d' un élève lent relèvent de différents ordres : compréhension orale, notions de base non assimiliées, ...

Selon R.Coussinet, il suffirait que l'enseignant accepte l'élève tel que celui-ci dans sa singularité,et qu'il fournisse l'aide qu'on apporte à un égal pour que l'interaction prend un sens différent

M.Gilly a montré à quel point l'interaction peut influencer sur un élève et sa prise de conscience de soi .L'élève s'attribue certaines qualités ,certaines insuffisances ou défauts en fonction de la manière dont il se sent perçu par les adultes, par les enfants de son entourage , et en fonction de leurs attitudes à son égard .Cette influence peut conduire le "mauvais élève" à se sous-estimer et le "bon élève" à se sur-estimer . L'enseignant se rendra-t-il compte de l'effet négative d'une telle interaction sur la motivation de ces élèves ? 

Le succès au l'échec dans la communication pédagogique              détermine le rôle de l'élève et sa position en classe . Aucune évoution n'est probable s'il reste enfermé dans cette situation , et si l'enseignant ne l'intègre pas dans le groupe classe et le prend en charge . Dans l'interaction éducative les qualités humaines et l'intelligence de l'enseignant l'emportent sur ses connaissances .  





Repost 0
Published by eikinssoft - dans éducation fle
commenter cet article
13 août 2008 3 13 /08 /août /2008 21:12

                                         
                                                            
 
                                                                       PLAN


                                  I-REVISION DE LA LEçON PRECEDENTE

                                  1-Soit corriger l'exercice,si celui-ci a été donné

                                  2- (soit faire un en guise de rappel )
                                  2-Bilan

                                  II-LEçON DU JOUR

                                  1-Support materiel

                                   2-Identification de l'objectif général de la leçon

                                   III-FIXATION DU CORPUS AU TABLEAU

                                   1-Observer et analyser le corpus

                                   2-Schématiser la règle

                                   3-Exercices oraux

                                   IV-EXERCICE D'APPLICATION

                                  1-correction collective

                                  2-Auto-correction

                                  3-Bilan

                                  V-EXERCICE DE SOUTIEN 



I-REVISION DU COURS PRECEDENT ( 5 à 8 minutes)

1-Correctionde l'exercice
     Demander ce qui a été étudié dans la séance précédente
    -Demander si un exercice a été donné
   -Demander le numéro et la page
   -Identifier les élèves qui l'ont fait (nombre)
   -Féliciter ceux qui ont fait l'exercice et faire une petite remarque aux autre pour les motiver
  -correction de l'exercice par les élèves interrogés objet  par d'étude par point d'étude
  -Auto-correction: elle se fait immédiatement au crayon en suivant attentivement le professeur .

   2- Bilan : Identifier le nombre d'élèves ayant réussi l'exercice et encourager tous ceux qui l'ont fait .Rappeler la règle au la notion d'étude .

II-LEçON DU JOUR

1-Support materiel: Le prévoir suffisamment en avance quand il est nécessaire afin de ne pas être pris au dépourvu le jour de la leçon .

 

IDENTIFICATION DE L'OBJECTIF PRINCIPAL  DE LA LEçON

1-Sur la fiche pédagogique les objectifs ont été défini avec précision en consultant les outils didactiques indispensables (grammaire,dictionnaires, orthographe,vocabulaire,etc... ) pour un rafraîchissement éventuel des connaissances et plus grande maîtrise de la leçon .

III-PRESENTATION DU CORPUS AU TABLEAU ET ANALYSE ( 25 à 30 mn)

1- Faire lire quelques élèves avant de procéder à l'observation et l'analyse du corpus( phrases ou un petit paragraphe. Ces micro-situations permettent d'interpeller et d'impliquer les élèves qui se sentent directement concernés et donc plus attentifs ,plus réceptifs et plus motivés .
 Les élèves observent et analysent  en fonction du quetionnnaire de l'enseignant sur le fait de langue à étudier .

2- Après déduction (de la notion ou de la règle, du titre de la leçon) schématiser l' énoncé au tableau .Habituer les élèves à schématiser les notions et les règles afin de les rendre plus accessibles pour être retenues et apprises .Le tableau doit être divisé en trois(3) parties : a-fixation du corpus .b-schématisation de la règle. c- exercice .

 

3- Pour encourager les élèves et voir si la leçon a été bien assimileé , leur demander de donner des exemples oraux . S'il y a des difficultés, essayer de leur donner des amorces et de les mettre sur la voie .Recopier la schématisation sur les cahiers .


IV-EXERCICE(S) D'APPLICATION ( 12 à 15 mn)


1- L'exercice n'est un jeu de devinette . Son but est d'amener les élèves à éprouver du plaisir à vaincre les difficultés de l'exercice. Ce sont ces petites victoires qui lui permettront de submonter les difficultés de plus en plus grandes qu'il aura à affronter duran sa scolarité . Lecture de l'exercice par  un bon élève. Mise en place d'un dispositif de la classe(travaux de groupe 2 à 2 ) et suivre attentivement les travaux des élèves , faire part des observations , orienter les élèves par des questions cohérentes quand il y a blocage .

2- Contrôler si tous les élèves ont terminé .Arrêter les "traînards" si le temps ne le permet pas. La correction sera exécutée par le professeur au tableau et non par un élève pour éliminer trois défauts majeurs: a-écriture défectueuse. b- orthographe malaisée. c-lenteur d'exécution.
L'auto-correction se fait au crayon  au fur et à mesure .


3- Bilan : identifier le nombre d'élèves ayant réussi l'exercice et encourager la classe à travailler .



V- EXERCICES DE SOUTIEN( 2 à3)

Donner un ou des exercice(s) de soutien à faire la maison( mentionner les pages et les numéros)  du même type que celui(ceux) étudié(s) en classe est un moyen de prolonger la leçon , de faire travailler l'élève et de le faire progresser .


                                             
"La vertu est toute dans l'effort"

                                                     Anatole FRANCE











 
  
   







                             

Repost 0
Published by eikinssoft
commenter cet article
12 août 2008 2 12 /08 /août /2008 17:45



                    L'ANALYSE D'ERRREURS A PARTIR DE LA CORRECTION D' ACTIVITES DE MORPHO-SYNTAXE



                                                              PLAN
            
                              1- PRESENTATION DES ACTIVITES
                              2- SELECTION DES ERREURS
                              3- ANALYSE ET TRAITEMENT


                         1-PRESENTATION DES ACTIVITES
ACTIVITE .1
                    Je remplace " nous" par "vous" :
                         -Nous irons à l'école , demain .
                         - Nous tournerons autour de l'arbre .
ACTIVITE.2
                   Mets le sujet au pluriel, accorde le verbe.
                         - Un enfant crie
                         - Le facteur distribue le courrier .
                         - Une porte claque .
                         - Il fouille le cartable .
ACTIVITE .3
                  Observe puis complète .
                Maintenent ,                                       Hier ,     (terminaison é )

                                   - je travaille                            - j'ai travaillé
                                   -nous........                              - nous.........
                                   - vous fermez la porte          - Vous........
                                   - Ils ..............                         -elles ...........
                                    - tu...............                            -tu.........
                                   -Il essuie le tableau                - Il............
                                   - vous................                   - vous..........


                              SELECTION DES ERREURS
ACTIVITE .1
                  1- vous irons
                  2- vous tournerons
                  3-vous tourner
                  4- vous irers
                  5- vous tournerezs

ACTIVITE .2

              1 - ils fouille
              2 - une porte claques
              3-ils fouilles
             4- les portes claqueet


ACTIVITE.3

                 1- vous essuiyez
                 2-nous avens
                 3- nous travaille
                 4- il essuié
                 5- ils ont fermés


                        ANALYSE ET TRAITEMENT


                              ACTIVITE.1

1-1 . Assilation défectueuse.confusion dans les personnes,relation audition/ orthographe ono assimilée(faire d'autres activités afin de parvenir à acquérir les différentes tournures avec les pronoms "nous" et "vous"


1-2. bonne perception du pronom orthographe défectueuse(attirer l'attention sur les terminaisons par d'autres activités :par répétitions orales puis exercices à trous)


3-1. confusion phonétique; acquisition défectueuse du son "ez" (faire quelques répétitions orales en variant les verbes )


4-1. marques du pluriel bien perçues, mais orthographe défectueuse (faire une décomposition en attirant lattention des élèves sur la terminaison"ez" alterner l'oral et l'ècrit )

                                  ACTIVITE. 2

2-1 règle non assimilée (reprendre l'exemple en le multipliant au tableau puis faire quelques activités de consolidation)

2-2. Nombre non assimilé (attirer l'attention sur le nombre en faisant des comparaison une/des )

3-2. Même remarque que ci-dessus(poser la question : Qui est-ce qui ? varier les verbes en laissant le sujet et vice versa)

4-2. perception défectueuse due à une interprétation erronée.L'élève connaît la règle mais ne sait pas l'appliquer(attirer l'attention en présentant  des activités au tableau)


                                     AVTIVITE 3

1-3. phonétiquement c'est juste. La place de la lettre "y" n'est pas assimilée (reprendre le verbe en le décomposant. Présenterdes verbes similaires, alterner des activités au tableau)

2-3. défection phonétique; perception du son "en" (travailler sur la mémoire visuelle:triangle vocalique)

3-3. grave lacune ,élève en déperdition( exiger de nombreuses répétitons pour l'acquisition de la forme avant de passer à l'écriture qui interviendra après)

4-3 le "y" n'est pas perçu comme une nécessité phonétique (exiger des répétitions en inistant sur le "y")

5-3. Le nombre est perçu ,mais l'emploi n'est pas judicieux; confusion dans la règle (attirer l'attention sur l'emploi du participe passé avec "être" et "avoir" puis  alterner des activités avec les deux auxiliaires )












Repost 0
Published by eikinssoft - dans éducation fle
commenter cet article
11 août 2008 1 11 /08 /août /2008 21:37

Projet: Réaliser un dialogue
Activité : Compréhension orale

Objectifs : I) 1-Ecouter un texte enregistrer sur CD ou cassette .

                  2- Analyse de la syntaxe de l'oral :a- l'accent   b- la pause   c-l'intonation

                  II) 1-développer le sens de l'écoute 
                     2- Développer l'aptitude à la compréhension d'un message oral
                     3- Prendre en charge les composantes du message oral
supports :    Texte de Saint-Exupéry enregistré sur CD ou cassette + copies                 

A- Ecoute du support audio par les apprenants ( réécouter le texte en fonction du niveau de la classe)

B- Questions de compréhension
  
    1- Identifier les deux voix distinctes des personnages (dialogue)
    2- Qui établit, le premier, le contact dans ce dilogue ?
    3-  Avec qui ?   4- comment ?  (un salut qui est un appel pour engager l'échange )
    4-  Quelle est la première question posée par le Petit Prince ? 
    5-........................... ?


C- Analyse de quelques séquences du dialogue


   1- ll Bon' jour ll   2 - ll Qui es - tu ? ll  Tu es'  bien jo' li ll   3- ll Je suis un re' nard ll

Chaque séquence est délimité par deux pauses . A l'intérieur de chaque séquences les mots se groupent entre eux et forment un groupe rythmique .La dernière syllabe du groupe rythmique porte l'action .une séquence peut se composer d'un groupe rythmique comme la séquence -1- ou -2- de deux groupes rythmiques (comme la séquence -3-) farfois plus .Il peut donc être plus ou moins long mais l'accent se reportera toujours sur la syllabe finale .

L'accent consiste en un allongement et un changement de hauteur mélodique de la voyelle contenue dans la syllabe accentuée .L'effet produit par l'alternance des syllabes accentuées et non-accentuées est le rythme .
            (ce découpage  en mot est artifiiciel et n'existe pas à l'oral)

D- L'intonation

       En français , on peut distinguer -04- niveaux intonatifs , le niveau -02- étant le niveau normal d'attaque de la voix .


                       4        Qui

                       3                 es           
  
         S2)         2                         tu ?

                       1 

         S3)         
                       4
                       3               suis
                                   Je            un 
                       2                                 renard           (utiliser des séquences brèves )

                       1




       E) Comparaison du texte oral avec le texte écrit
                
                Formez des groupes d'élèves ( 2 à 4 élèves) . Faire jouer les rôles de quelques séquences de l'oral . Identifier les types de phrases , les signes de ponctuation

Trace écrite  sur les cahiers :

                   -La voix,  permet d'identifier le locuteur . Elle nous informe sur son âge ,  adulte , enfant,
                   homme ou femme, ses sentiments ( tristesse, joie,déception...)

                  - Ecrire les 4 premières phrases du dialogue



       ( J'attends vos commentaires pour  perfectionner  la  pratique pédagogique du FLE)




              



        

Repost 0
Published by eikinssoft - dans éducation fle
commenter cet article